jeudi 5 juin 2014

Fleurettes Belle Époque



Ceux qui me suivent sur Facebook ont du voir passer des images d'un corset bleu à petites fleurs : il est terminé, et j'ai pris le temps de détailler un peu les étapes de création. J'espère que ça vous intéressera !


J'ai eu récemment l'opportunité d'étudier un corset, daté vers 1900, de la collection du Palais Galliera, le Musée de la Mode de la Ville de Paris. J'ai décidé de le reproduire, en restant aussi fidèle que possible au modèle d'origine. L'idée était surtout d'observer la construction et de mettre en pratique des méthodes d'époque.


http://a80-musees.apps.paris.fr/isGalliera/zoomify.aspx?maxphotos=2
   A gauche, le corset original, conservé au Palais Galliera, musée de la mode de la ville de Paris.
 Numéro d'inventaire GAL1959.7.4.  Photo © R.Briant et P.Ladet / Galliera / Roger-Viollet
   A droite, réclame pour les corsets de Mme Desbruères, dans le numéro Mode-Palace, octobre 1903


 La construction est relativement simple pour un corset Belle Époque. Le schéma ci-dessous (qui n'est pas à l'échelle) permet de se faire une idée sur le patron :



- n°1 : devant
- n°2 et n°3 : goussets poitrine
- n°4 : côté
- n°5 : empiècement hanche côté
- n°6 : dos
- n°7 : empiècement hanche dos
- n°8 : extension pour jarretelles



Et voici à quoi ressemble le "vrai" patron:


Je n'ai fait aucune modification du patron, aucun ajustement des mesures : mon corset est, dans la forme, une copie de l'original. Il a un tour de taille de 67cm, un tour de poitrine de 83cm, un tour de petites hanches de 87cm et une hauteur de 33 cm.

Pour les matériaux, je n'ai pas trouvé de coutil à fleurs assez proche de l'original. J'ai donc choisi un coton imprimé, que j'ai coupé et cousu en double avec un coutil de coton blanc. Les dentelles ont été choisies afin d'aller avec ce coton (et aussi en fonction de mon stock de dentelles anciennes !) J'ai utilisé une broderie anglaise mécanique, un jour en coton et une fine valenciennes mécanique. Le ruban bleu clair est en soie.


Les baleines sont en acier plat pour le devant du corset, spirales pour les côtés et le dos. Busc et œillets sont en métal argenté. Les baleines sont glissées dans des casiers en sergé de coton. Ruban de taille également en sergé. Les coutures sont surpiquées deux fois, à 5 mm d'intervalle.


Le corset n'est pas doublé, comme l'original :


Détail des baleines horizontales, placées de chaque côté de la poitrine :
 

Les broderies sont à la fois fonctionnelles (pour maintenir les baleines en place) et décoratives. Elles sont effectuées au fil de soie teint à l'indigo. Des points d'épine sont brodés sous les goussets de poitrine. Comme je n'ai pas mis de dentelle au bas du corset, j'ai choisi de broder des abeilles au bas de chaque casier à baleines, dans un but décoratif.


Les trois dentelles sont cousues à la main, afin de donner l'illusion d'une seule dentelle. Le chou en ruban est fixé sur le côté droit du corset. Le positionnement de la dentelle, qui crée un effet de décolleté en cœur, est inspiré du corset d'origine et de plusieurs modèles de l'époque.


 Et voici le corset placé sur mon mannequin :
 
 




 Pour patienter en attendant une vraie séance photo sur un mannequin en chair et en os, 
voici une photo floue du corset porté : 



5 commentaires:

Viviane a dit…

Magnifique !

Ségolène a dit…

Merci Viviane !

Juliette a dit…

Superbe!

frifricreations a dit…

c'est tres joli,
bon week-end , pleins de soleil chez nous!
bisous,
frifricreations

Alyssses a dit…

Mon dieu que c'est splendide !